Communications

Annonce des 20 projets lauréats

Faisant suite à l’appel à projets lancé en février dernier, 21, l’accélérateur d’Innovation sociale de la Croix-Rouge française et de Nexem, dévoile sa nouvelle promotion de lauréats.

La Croix-Rouge française et Nexem, co-actionnaires de 21,  représentent à eux seuls ; 11 634 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux associatifs en France (centres d’accueil de jour, crèches, ehpad, centres d’hébergement et de réinsertion sociale, etc.), ainsi qu’un large réseau de structures bénévoles.

L’objectif des programmes de 21 est d’accompagner des porteurs de projets innovants, entrepreneurs ou intrapreneurs, dont les solutions seront testées en conditions réelles, c’est-à-dire auprès des personnes accompagnées, des volontaires et des professionnels des établissements, des structures sociales et sanitaires de la Croix-Rouge française et de ses partenaires.

A l’issue de la période d’expérimentation de la solution, une mesure d’impact est réalisée afin de pouvoir déterminer les pistes de collaboration et de déploiement à plus grande échelle de ces produits et services innovants.

En soutenant des entrepreneurs et des intrapreneurs sociaux, l’accélérateur 21 contribue à la transformation des métiers du soin et de l’intervention sociale dans des champs aussi diversifiés que : le handicap, la lutte contre les exclusions, l’urgence et le secourisme, la santé, le bien vieillir

« Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent ». Ce sont les mots de Henry Dunant, le fondateur du mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, il y a plus de 150 ans.

Apporter de nouvelles solutions pour répondre aux défis sociaux du XXI e siècle, c’est tout l’enjeu et la mission de 21 !

A partir de juin 2022, les 20 nouveaux projets lauréats seront accompagnés sur une durée de 6 mois durant lesquels 21 leur facilitera l’accès aux réseaux, expertises, ressources et terrains d’expérimentation. 

Les lauréats 2022 par programme 

Redonner vie aux villages C’est en partant d’un double constat que l’association “La ville à Joie” a fondé son action : premièrement, l’augmentation de l’isolement des personnes âgées et la désertification croissante des services de proximité essentiels dans les villages français.  Afin de redynamiser la vie économique et de rompre l’isolement des personnes âgées dans les villages, La Ville à Joie organise des tournées rurales qui réunissent des services d’intérêt général, des structures associatives locales, des services administratifs, tout en favorisant une ambiance de fête de village intergénérationnelle.

Créer du lien social avec et pour les personnes sans domicile fixe de son quartier En France, près de 300 000 personnes seraient sans-domicile fixe et 9 millions sont en situation de précarité. Face à cet enjeu majeur de solidarité, 94% des citoyen.ne.s aimeraient agir contre la grande exclusion mais beaucoup se sentent démuni(e)s et ne savent pas comment s’y prendre. Face à ce double constat, l’association la Cloche a lancé Le Carillon, un grand réseau solidaire de proximité entre commerçants et habitants avec et sans domicile de son quartier pour rendre des services de proximité essentiels : accueil pour charger son portable, don alimentaire des commerces, café gratuit, coupe de cheveux…  

Agir contre le cancer en facilitant la participation citoyenne à la recherche Avec 385 000 nouveaux cas détectés chaque année, le cancer touche 1 personne sur 4 au cours de sa vie. Lorsqu’on parle de Cancer, c’est donc l’ensemble des citoyens-nnes qui sont concernés. Malgré les progrès majeurs de la recherche, il manque des quantités de données importantes pour réaliser de nouvelles études. Pour faire avancer la recherche, Seintinelles, un projet citoyen et numérique, propose aux citoyens de participer à des études pour faire avancer la recherche contre le cancer grâce à leur plateforme de mise en relation.

Resilient Innovation

Dispositif WALK : Une solution aux problèmes de marche liés à la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson est la seconde cause de handicap moteur d’origine neurologique et on compte aujourd’hui plus de 200 000 patients atteints en France.  Pour faciliter, améliorer l’accompagnement des patients qui ont des problèmes moteurs, l’entreprise Resilient Innovation a développé Walk, un dispositif médical qui s’appuie sur une méthode de rééducation reconnue depuis plus de 20 ans, la stimulation rythmique auditive. Les signaux envoyés par WALK permettent au patient de se concentrer sur sa marche et de développer une démarche plus fluide et rythmée. WALK combine rééducation et suivi à distance des patients, ce qui améliore la prise en charge globale et facilite leur retour ou le maintien à domicile des patients.

Une meilleure prise en charge des troubles du comportement. En France, 11 Millions de familles et de personnes âgées sont touchées par les maladies neurodégénératives. 9 900 000 d’entre eux ont des troubles du comportement (TC) : cris, hallucinations… Aujourd’hui, il existe une méconnaissance des troubles du comportement et un manque de formation et d’accompagnement des soignants, familles et patients. Face à cet enjeu, Tyranda propose des parcours d’accompagnement et de prise en charge neuropsychologique sur-mesure à la triade Soignants-Patients-Familles en établissements sanitaires et médico-sociaux qui font face aux troubles du comportement.

Vivre le plus longtemps possible chez soi ! 85 % des plus de 65 ans veulent rester à domicile, ce qui fait de la sécurité juridique à domicile des personnes âgées l’un des enjeux majeurs du maintien à domicile. Pourtant, l’accès aux droits, aux démarches juridiques et à des informations accessibles n’est pas un usage simple. 70 % des français déclarent avoir un besoin juridique insatisfait dû à la complexité des démarches et du manque d’informations.  Dans ce contexte, Droits Quotidiens, association solidaire belge et spécialiste européen du “Langage juridique clair” propose de démocratiser l’anticipation des mesures de protection juridique en sensibilisant et en accompagnant à la mise en place de mesures personnalisées et choisies par les personnes âgées qui souhaitent rester vivre à leur domicile.

Clémence Souchet – AD Conseil

Utilisation de la méthode FALC pour prévenir les risques psychosociaux au travail Dans le cadre de l’article L2141-1 du Code du Travail, chaque employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Mais à ce jour, le témoignage de certains travailleurs en situation de handicap n’est pas pris en compte dans les évaluations des entreprises car les questionnaires ne sont pas accessibles en écriture FALC (Facile à lire et à comprendre).  Le RPS-FALC, développé par l’entreprise AD Conseil  est une offre de service pour l’évaluation participative des risques psychosociaux (RPS). À ce jour, le RPS-FALC est le seul outil de prévention accessible pour les travailleurs présentant des difficultés de compréhension et de lecture.

Jadebot, un assistant vocal au service des aides de vie et des aides soignants.es Dans les établissements d’accompagnement et de soins des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, les aides de vie expriment de grandes difficultés dans la réalisation de leurs tâches au quotidien et un risque accru de développer des troubles psychosociaux. Face à ces difficultés, Agirtech a développé l’assistant vocal Jadebot  qui conjugue assistance technologique et accompagnement humain. Le chatbot vocale et tactile accompagne les aides de vie et aides soignantes,  tout au long de leur journée dans la réalisation de leur tâche ce qui  permet de créer un suivi entre les équipes,  d’améliorer l’intégration des nouveaux salariés et remplaçants et de prévenir des situations d’usure professionnelle.

Ouvrir les qualifications de droit commun aux travailleurs en situation de handicap En France, 80 % des personnes en situation de handicap ont un niveau inférieur au bac et seulement 5 à 10% des travailleurs en Entreprises Adaptées détiennent une qualification de droit commun. La majorité de ces certifications sont peu accessibles et inclusives. Face à cette problématique, Discovia a développé un dispositif numérique innovant d’accompagnement des structures et entreprises dans leur mission apprenante auprès de leurs salariés en situation de handicap. Le projet s’adresse aujourd’hui à toute structure qui souhaite accompagner ses salariés au développement et à la valorisation de leurs compétences dans un objectif de reconnaissance au niveau du droit commun.

Mobalib

Un réseau d’entraide numérique entre pairs accessible Face à l’inaccessibilité du web, on constate qu’Il existe très peu d’espaces numériques pour permettre aux personnes en situation de handicap d’échanger. Face à ce constat, MobaLink est un réseau d’entraide numérique, basé sur la pair-aidance, destiné aux personnes en situation de handicap, ou ayant une maladie invalidante, ainsi qu’à leurs proches-aidants. La  conception de la plateforme s’appuie sur le design universel. Il tend à concevoir des produits et services accessibles au plus grand nombre. Le réseau MobaLink vise à développer les synergies et le partage de bonnes pratiques entre personnes en situation de handicap mais aussi, sur le volet emploi, avec des professionnels de l’embauche, de la formation et du maintien dans l’emploi.

Une solution tech pour redonner de la mobilité aux personnes l’ayant perdue Après avoir quitté le centre de rééducation, les personnes souffrant d’un handicap neurologique moteur peinent à maintenir une activité́ physique régulière. Dans le cas des blessés médullaires par exemple, la liaison entre les muscles et le cerveau est rompue au niveau de la moëlle épinière. À ce titre, le signal ordonnant la contraction musculaire ne peut donc plus circuler. Kurage est une solution technologique qui permet permet la rééducation par l’activité physique lorsque les fonctions motrices du cerveau sont défaillantes. Grâce à un algorithme, un neurostimulateur, un vêtement intelligent et une application, Kurage remplace les fonctions motrices du cerveau et apporte une technique d’entraînement innovante : la marche assistée par électrostimulation fonctionnelle.

Un jeu vidéo de rééducation à domicile pour les enfants La paralysie cérébrale est la première cause du handicap moteur chez l’enfant (1 nouveau-né sur 500). La rééducation motrice est incontournable dans sa prise en charge. Face à ce besoin, le système HabilUp a été développé par Ubique.Tech pour permettre aux enfants avec un handicap moteur de faire leur rééducation motrice à domicile en s’amusant : il associe des capteurs portables placés sur le membre à rééduquer à une application de jeux.

Nomad : Un logiciel qui facilite l’organisation du transport des personnes à mobilité réduite L’organisation de transport représente, pour de nombreuses institutions médico-sociales dans le champ du handicap, une charge complexe qui demande à la fois, une bonne connaissance des territoires et des publics, ainsi que la capacité d’offrir une organisation logistique optimale. Une mauvaise organisation peut ajouter du temps de trajet aux usagers qui, dans de nombreux cas, peuvent passer plus de trois heures par jour dans les transports.

Un jeu vidéo par capture de mouvement pour faciliter l’activité physique L’univers des loisirs numériques, et en particulier des jeux vidéo, se démocratise mais n’échappe pas au phénomène de fracture numérique. Les personnes en situation de handicap en restent encore trop éloignées. Face à ce constat, NaturalPad a développé, MediMoov, une plateforme de jeux vidéo inclusifs basés sur le mouvement. Les joueurs peuvent interagir avec le jeu sans utiliser de manette, mais grâce à leur corps ce qui favorise l’inclusion de tous les joueurs et présente un réel bénéfice pour la santé, en particulier pour dynamiser les séances de rééducation ou mise en forme physique. 

Programme Intrapreneuriat l Les projets innovants des bénévoles et salariés de la Croix-Rouge française et Nexem

Pixou et Rapetou

Les applis pour gérer tout le matériel d’urgence et secourisme sur son mobile La gestion du matériel notamment en Urgence et Secourisme (US) est un point critique à maîtriser pour maintenir les équipes de secours opérationnelles (quantités minimales et dates de péremption du matériel). Pixou et Rapetou sont 2 applications qui permettent de gérer tout le matériel de l’urgence et secourisme. Pixou permet l’inventaire en temps réel du stock du matériel US sur son mobile et de diviser par 3 le temps passé par le responsable des Moyens Opérationnels et Télécommunications (MOT) consacré à la gestion du stock. Il permet d’éviter de tomber à court de matériel et d’anticiper les commandes et le renouvellement. Rapetou permet aux équipiers-secouristes de préparer leur équipement et vérifier les stocks embarqués sans rien oublier grâce à un système de checklist sur mobile.

AIME (Application Interactive pour Mineurs Étrangers)

Vie affective et sexuelle des mineurs étrangers non-accompagnés Chaque année de nombreux Mineurs étrangers non-accompagnés sont accueillis sur le territoire français (12 237 en 2019). Souvent non francophones, non scolarisés antérieurement, non lecteurs, hétérogène en termes d’âge, de culture, de langue… Les difficultés à communiquer autour de ce thème tabou sont multiples. Pourtant, en tant que lieu d’accueil pour les jeunes primo-arrivants, l’exercice de cette mission de prévention est non seulement essentiel d’un point de vue sanitaire et psychique mais aussi déterminant pour favoriser leur intégration au sein de la société. AIME est un projet qui vise à  la création d’une application mobile de prévention à la vie affective et sexuelle à destination des Mineurs Étrangers Non-Accompagnés de 10 à 18 qui s’adapte en terme d’âge, de genre, d’orientation, de culture et de langue. L’objectif serait d’apporter des informations en termes physiologique, psycho-émotionnel, juridique et social.

Lutte contre la précarité menstruelle

Faciliter l’accès à des protections hygiéniques en Guyane  En Guyane, 50% de la population vit sous le seuil de pauvreté nationale et l’accès aux protections hygiéniques est souvent insuffisant. Une enquête menée auprès des femmes vulnérables au sein des Centres de Prévention Santé de la Croix-Rouge, à Cayenne et à Saint Laurent du Maroni, montre que 65 % des femmes ont déclaré avoir manqué de protections au moins une fois au cours des dernières semaines. Parmi elles, 81,18 % déclarent utiliser uniquement des protections jetables.  Le projet vise à faciliter l’accès à des protections hygiéniques en nombre suffisant pour avoir une hygiène menstruelle décente, tout en développant la sensibilisation sur ce thème en Guyane et une activité de fabrication de serviettes hygiéniques lavables qui favoriserait l’indépendance menstruelle, l’insertion socio-professionnelle et contribuerait à réduire l’impact écologique causés par les protections jetables. 

Expérience patient 2.0

Mieux informer les patients hospitalisés Lorsqu’un individu est hospitalisé, il manque de connaissance sur sa pathologie, sur ses traitements, sur le déroulé de sa prise en charge et le fonctionnement de son établissement de santé. Le projet a pour objectif de mettre à disposition des patients une application destinée à améliorer leur expérience au cours de leur prise en charge dans les établissements de la Croix-Rouge française. L’application offrirait plusieurs fonctionnalités : informations obligatoires (livret patient, charte du patient hospitalisé…), sur la vie de la structure, les pathologies… 

Garderie Solidaire

Une solution de répit aux familles monoparentales tous les samedis Il n’existe pas, à ce jour, de garderie solidaire en Gironde proposant une formule de répit aux familles monoparentales ou aux parents ayant un enfant en situation de handicap le samedi. Afin de proposer une solution de répit à ces parents, très isolés, le projet vise à proposer tous les samedis une solution de garderie solidaire au sein d’une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM) qui proposera un accueil mixte avec la présence de professionnels formés aux besoins spécifiques liés aux handicaps. Au-delà de la garderie solidaire, le projet vise également à créer une communauté de solidarité entre parents isolés.

Activité de maraîchage bio en insertion professionnelle

Pour les jeunes majeurs en situation de handicap Le secteur du travail en milieu protégé et des IME accueillant de jeunes majeurs peinent à trouver des débouchés dans le milieu ordinaire. Suite à la fusion avec une autre association, l’APAJH (Drôme) a récupéré un terrain de 1,5 ha certifié bio, aujourd’hui inutilisé et presque abandonné, sur lequel va être créée une activité de maraîchage bio en insertion professionnelle. Le maraîchage bio et la restauration collective sont des compétences fortement demandées sur le territoire.  Le développement de cette activité permettrait de former des jeunes et travailleurs d’ESAT au maraîchage et faciliter leur insertion dans le milieu ordinaire. A terme, la production pourrait être transformée sur place et livrer aux établissements de l’APAJH, voire à l’extérieur.

Dans la même catégorie

  • Communications

    Appels à projets du réseau

    COLab Tremplin, Groupe Ares (emploi, santé, handicap, inclusion) Ouvert jusqu’au 31/01/22 Informations Formulaire de candidature Structures, projets et solutions tremplin vers l’emploi pour des personnes ayant des problématiques de santé ou en situation de handicap, n’hésitez plus et candidatez ! COLab Tremplin est un programme d’accompagnement de structures à impact créé par le groupe Ares […]

    Lire la suite
  • Communications

    Annonce des vingt projets lauréats 2021 

    Depuis le jour de son lancement le 21 mai 2019, l’accélérateur d’innovation sociale de la Croix-Rouge française et de Nexem a accompagné 30 solutions d’innovation sociale, fondé 5 programmes d’accélération et déployé  ¼ des solutions à grande échelle. A l’image de la Croix-Rouge française, 21 est un lieu hybride, ouvert et inclusif. Il est composé […]

    Lire la suite